Valneva vend son premier vaccin humain au Japon

Le Japon vient d’autoriser la commercialisation d’un vaccin contre la grippe aviaire produit avec la technologie EB66 de Valneva.

Un nouveau marché ouvre ses portes à la société de biotechnologies lyonnaise Valneva. Le Japon vient en effet d’autoriser la commercialisation du premier vaccin humain produit avec la technologie de sa lignée cellulaire EB66. Développé en partenariat par Glaxo-SmithKline et le laboratoire nippon Kaketsuken, il cible la grippe aviaire. Kaketsuken a achevé une usine capable de produire 40 millions de doses en six mois. “Nous espérons que le gouvernement japonais commandera bientôt des stocks pour la souche H7N9, l’une des plus virulentes actuellement”, avance Franck Grimaud. En 2007, Valneva avait licencié sa technologie EB66 au britannique GlaxoSmithKline qui l’a lui-même, par la suite, sous-licenciée à Kaketsuken. Valneva recevra des royalties sur chaque vaccin vendu au Japon.

Les Etats-Unis en ligne de mire

Des développements sont également en cours aux Etats-Unis. Le gouvernement américain a déjà versé 250 millions de dollars de subventions à GlaxoSmithKline pour la réalisation d’un vaccin contre la grippe aviaire. Franck Grimaud estime que “les premiers vaccins saisonniers pourraient sortir en 2019”.

Un vaccin en préparation

Valneva, née en 2012 du rapprochement de Vivalis et de l’autrichien Intercell, annonce également la poursuite des études cliniques de phase II/III pour le vaccin contre la bactérie Pseudomonas Aeruginosa, responsable de nombreuses infections pulmonaires nosocomiales. Si les résultats sont satisfaisants, Valneva demandera une licence directe prévue pour début 2016.

Richard Michel

 

Valneva

  • Pdg : Franck Grimaud,
  • Chiffre d'affaires 2013 : 36 millions d'euros,
  • Effectifs : 300 personnes.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2158 du 16/04/2014

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs