Une console de jeux pour malvoyants "made in Rhône-Alpes"

En 2009, la Stéphanoise Catherine Wable "a eu l’idée d’apporter des loisirs à ceux qui perdent la vue". Et a conçu Odimo, la première console de jeux pour malvoyants entièrement fabriquée en Rhône-Alpes.

 

 

 

 

"En France, 1,8 million de personnes seraient atteintes de déficience visuelles (cataracte, glaucome, etc.)", explique Catherine Wable, cofondatrice de Brainbox & Company. Pour que les personnes malvoyantes puissent avoir accès aux loisirs, elle a mis au point Odimo : cette console de jeux à reconnaissance vocale, très simple d’utilisation - elle possède quatre boutons - permet de faire des mots -croisés, un sudoku, un yams ou encore une bataille navale, guidée par une voix.

Si le siège de la société est en région parisienne (elle a reçu le soutien du Centre Francilien de l’innovation et du Conseil général de Seine-et-Marne), la production de la console est, elle, 100 % rhônalpine : la partie électronique est réalisée par Secad (Saint-Martin-du-Fresne/Ain), alors que la plasturgie est assurée par AMDI (Belleville/Rhône).

Bientôt une radio à reconnaissance vocale

Depuis son lancement en 2010, 600 consoles de jeux (prix de vente : entre 249 et 320 euros avec la formule abonnement qui permet de recevoir de nouveaux jeux) ont été vendues en France. Un nombre qu’elle espère tripler à terme. Odimo est distribuée dans les magasins spécialisés, sur Internet, et par les associations. La PME, qui vient d’obtenir le statut de jeune entreprise innovante, a enregistré récemment sa première commande à destination des Etats-Unis. Dans les cartons, une radio qui sera pilotée vocalement pour trouver la fréquence.

 

 

Corinne Delisle

Bref Rhône-Alpes n° 2080 du 13/06/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs