Sempa en pince pour l’innovation et le design

Avec ses 62 modèles différents de machines à presser, extraire, découper, casser ou éplucher les oranges, grenades, ananas, etc., l’iséroise Sempa (Moirans) a conquis les marchés de l’hôtellerie-restauration, du sport-loisirs et de la grande distribution. En France, mais aussi à l’étranger (77 pays couverts), le leader français (n° 2 en Europe) du presse-agrume professionnel (95 % de son activité ; 10 000 clients dont 70 % du parc en location) soigne aussi la forme.

 

 

Commercialisé depuis quelques mois, OL 61, son maxi robot à jus (1,4 litre pressé à la minute, avec pièces inox démontables en quelques secondes) donne le coup d’envoi du relooking pro et design de l’univers Orangeland, fer de lance de Sempa.

Objectif : leader européen

Spécialisée à l’origine dans le matériel dédié à la fabrication de pâtes fraîches, Sempa s’est repositionnée, trois ans après sa création en 1989, dans les machines à jus, suite au rachat par Pascal Faucher. Avec cinq marques et une unité de production en Autriche, le groupe qui réalise 8 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé avec 60 personnes (dont 15 à Moirans) vise aujourd’hui le leadership en Europe.

 

Isabelle Ambregna

Bref Rhône-Alpes n° 2073 du 05/04/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs