Seareka peut se jeter à l’eau

Après quatre ans de R&D, Seareka va pouvoir lancer la commercialisation de son système d’alarme et de géolocalisation pour homme à la mer. Divansi® MOB vient en effet d’obtenir la certification Dahmas (marine marchande). Navires de pêche, vedettes de secours, remorqueurs, bateaux de servitude sont en ligne de mire de la PME créée en 2004 par un ancien scaphandrier, Stéphane Léal, qui a choisi de s’implanter à Montagny (Rhône).

 

 

 

Un test grandeur nature sur 90 navires

Cette certification intervient après un test national effectué sur 90 navires de pêche en 2009. L’expérimentation, rendue possible grâce à l’IMP (Institut maritime de prévention), a permis de faire évoluer le produit. Un produit “made in Rhône-Alpes” puisque Seareka fait intervenir près de huit sous-traitants rhônalpins.
Développé par le bureau d’études Seareka basé à La Seyne-sur-Mer et qui emploie deux personnes, le système se compose d’un kit navire (console et antenne) et de balises intégrées dans un gilet de sécurité gonflable. Dès qu’un homme tombe en mer, l’ouverture du gilet se déclenche automatiquement ainsi qu’une alarme à bord du bateau. Sur la console de bord, les coordonnées GPS exactes de la victime s’affichent. “Notre produit est l’Arva du marin”, explique Stéphane Léal qui prévoit un chiffre d’affaires de 500 000 euros en 2012, puis le double l’année suivante.
Trois distributeurs/installateurs agréés ont déjà été trouvés en France et Seareka veut s’attaquer aux pays nordiques dès 2012. Et n’exclut pas une levée de fonds.
 
Voir la vidéo
 
 
Corinne Delisle
 
Bref Rhône-Alpes n° 2054 du 02/11/2011
 
Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com
 

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs