Reltex franchit un nouveau pas

Développant depuis quarante ans un procédé unique de fabrication de semelles, l’entreprise iséroise Reltex lance, pour la première fois de son histoire, une gamme en son nom propre.

Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant en 2007, Reltex, dirigée par Patrick Giroud, continue d’avancer avec ses semelles d’usure fabriquées artisanalement à partir de pur lait d’hévéa vierge. Après avoir conquis les plus grands fabricants de chaussures haut de gamme qui lui confient des moules exclusifs, la PME de Virieu-sur-Bourbre lance, pour la première fois de son histoire, une gamme en son nom propre. La première paire, issue d’un rapprochement avec un bureau de style parisien et un designer, possédera son site Internet dédié.

Fabrication manuelle

Toucher nerveux, couleur de miel, écologique et confortable, chaque semelle Reltex nécessite une cinquantaine d’opérations manuelles. Le lait d’hévéa, acheminé par container, est coulé dans les moules puis coagule naturellement, créant l’apparition des fameuses alvéoles.

Les semelles s’exportent bien : 40 % des ventes sont réalisées à l’international. Sous l’effet de la demande, la discrète PME a triplé la surface de production de son site isérois, lequel emploie 36 salariés sur un effectif global de 44 personnes, pour un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros.

 

Isabelle Ambregna

Bref Rhône-Alpes n° 2052 du 19/10/2011

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs