RC Lux veut remplacer l’eau en bouteille

Traitement UV, chlore... On a beau essayer de la désagréger mais elle est tenace, cette bactérie. Sa tactique : se mettre en boule et développer un biofilm qui transite sur des centaines de kilomètres au creux des canalisations d’eau pour réapparaître sournoisement au robinet. D’où l’idée de RC Lux, société basée à Innovallée Meylan (Isère) : éradiquer l’ennemie en plaçant son dispositif non plus "en amont" mais au point d’utilisation, autrement dit, au robinet.

 

 

Lancée en 2006 avec une première solution de décontamination de l’eau par UV plasma (issue du CNRS), la start-up a rebondi sur un dispositif estimé plus efficace et économique : baptisée Behring, cette solution combine un caviateur et une lampe UV associés à un filtre à charbon actif. Le caviateur entraîne, par un phénomène hydrodynamique, l’explosion d’amas bactériens. A l’étape suivante, la lampe UV irradie les rebelles. Le filtre à charbon actif, lui, absorbe les polluants chimiques. Invisible à l’oeil nu, ce trois-en-un vient se loger dans une fontaine rince-bouche ou un robinet mural sécurisé. Avec la première, RC Lux a déjà convaincu les Aéroports de Paris qui prévoient une centaine d’installations. Le second, fabriqué avec la société ardéchoise Dieau Edafim, s’adresse aux établissements de santé (hôpitaux et maisons de retraite) et vient de prendre place au CHU de Grenoble.

"Remplacer l’eau en bouteille"

"Notre objectif est de remplacer l’eau en bouteille", explique Xavier Pellet, gérant de RC Lux (4 personnes), qui évalue à un million le nombre de bouteilles consommées chaque année dans un centre hospitalier comme celui de Grenoble. La start-up qui avait, à ses débuts, levé 800 000 euros pour sa première solution, prépare sa seconde levée de fonds. Objectifs : accélérer son développement sur ces deux premiers marchés, en France puis en Europe et au Maghreb. Et préparer les suivants : celui du tertiaire, qu’elle captera avec un produit dédié, une fontaine éco-innovante en forme de goutte confiée à un jeune designer. Puis celui de l’hôtellerie-restauration avec sa propre marque d’eau en bouteille. Ça coule de source.

 

Isabelle Ambregna

Magazine Entreprises Rhône-Alpes (N° 1507 – Nov./Déc. 2011)

Photo : ©I. Ambregna.

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs