Miraxess transforme le smartphone en ordinateur

Miraxess, Yanis Anteur et Paul-Emile RenéCette semaine, Bref Rhône-Alpes Auvergne vous présente Miraxess.

 

 

 

LES PORTEURS.

Diplômé de l’INSEEC, Yanis Anteur a toujours voulu lancer un produit lié aux nouvelles technologies. En 2011, il découvre le Lapdock de Motorola qui permet de transformer son mobile en ordinateur portable : “Un produit arrivé trop tôt et trop cher”, estime-t-il. L’an dernier, il décide d’améliorer le concept avec son associé Paul-Emile René, ingénieur passionné par les objets connectés.

LE PROJET.

En novembre dernier, ils créent leur société Miraxess, incubée à l’INSEEC de Lyon. “Les smartphones sont désormais plus puissants que les portables et remplissent la plupart des besoins informatiques”, assure le jeune entrepreneur. Ils développent donc un périphérique ressemblant à un ordinateur portable mais qui utilise le processeur du smartphone. Branché en USB, le Mirabook sert d’écran, de clavier, de souris... Une simple extension du mobile. Il pèse moins d'1 kg et dispose d’une batterie offrant 24h d’autonomie.

LES PERSPECTIVES.

Pour financer leur projet, une petite levée de fonds de 200 000 euros est en cours et une campagne de crowdfunding mondiale sera lancée en octobre. Miraxess espère enregistrer 1 000 précommandes à cette occasion pour une livraison dans un an. En 2017, ils tablent sur un chiffre d'affaires de plus de 2 millions d'euros.

Richard Michel

Photo : Yanis Anteur et Pierre-Emile René, cofondateurs de Miraxess

 

Bref Rhône-Alpes Auvergne n° 2245 du 18/05/2016

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes Auvergne sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs