La jeune pousse de la semaine : Plug and See adapte la lunette au prêt-à-porter

Cette semaine, Bref Rhône-Alpes Auvergne vous présente Plug & See

 

 

 

LES FONDATEURS.

A 44 ans, Frédéric Juppet a déjà deux créations d’entreprise à son actif. En janvier 2014, il participe, à Lyon, au premier marathon de l’innovation organisé par Waoup, une “start-up factory” qui a vocation à fédérer une communauté (1 500 personnes aujourd’hui) autour d’un projet. Officiellement créée en septembre 2015 par Frédéric Juppet et Damien Briatte, Plug & See (Dardilly/Rhône) est la première start-up issue de Waoup.

LE PROJET.

Plug & See entend faire de la lunette de vue un “véritable accessoire de mode” grâce à ses montures interchangeables. La marque proposera des montures de 50 à 150 € TTC. Les verres, fabriqués par des professionnels de l’optique, intègreront toutes les options de traitements possibles (antireflet, antirayure, etc.). Outre “l’innovation produit” (un brevet a été déposé), Plug & See propose également une innovation de marché : “Nous souhaitons demain que les gens puissent acheter nos montures n’importe où”, explique Frédéric Juppet en pensant notamment à des boutiques de mode.

LE FINANCEMENT.

Plug & See a été créée avec un capital de 55 mille euros. Elle est détenue à 60 % par ses fondateurs, 25 % par Waoup Corp et 15 % par la communauté Waoup. Afin de financer la fabrication des premiers moules et lancer la communication, Plug & See a lancé une campagne de financement participatif visant à récolter 30 mille euros sur Kickstarter.

Corinne Delisle

Photo : Lunettes "Plug & See", modèle Thelma

 

Bref Rhône-Alpes Auvergne n° 2225 du 02/12/2015

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes Auvergne sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs