La jeune pousse de la semaine : My Angel veille sur votre sécurité

Cette semaine, Bref Rhône-Alpes vous présente My Angel…

 

 

 

LE PORTEUR.

Après onze ans passés chez LGM Rhône-Alpes, Lionel Brunnengreber (39 ans) a décidé de voler de ses propres ailes. En février 2014, il s’est associé à l’entreprise de sécurité Byblos (président : Simon Hoayek ; Lissieu), actionnaire minoritaire, pour créer “My Angel”.

LE PROJET.

My Angel a conçu le système “My Link” : ce petit boîtier (35 g) d’alerte personnel multi-opérateurs fonctionne avec 600 réseaux dans le monde et dans 180 pays. En cas d’accident et/ou de danger, il suffit de déclencher le bouton d’alerte. Un signal sera alors envoyé sur la plateforme téléphonique d’urgence de Byblos qui tentera de déterminer la nature de l’alerte et pourra géolocaliser la personne. Le télé-opérateur essaiera alors de joindre la personne sur son portable ou pourra appeler les secours. En fonction du public adressé (enfants, seniors, expatriés, VIP, etc.), le système peut être paramétré pour détecter un choc, une immobilité, etc. : “J’ai imaginé My Link comme une solution éthique qui permet de respecter la vie privée de chacun”, explique Lionel Brunnengreber qui a fait le choix d’une fabrication française. Le boîtier est proposé à 149 euros auquel s’ajoute un abonnement mensuel à partir de 6,90 euros/mois.

LE FINANCEMENT.

My Angel (8 personnes) vise les 100 000 abonnements d’ici cinq ans. La société, qui a bénéficié d’un prêt innovation de Bpifrance, prévoit une levée de fonds.

Corinne Delisle

 

Bref Rhône-Alpes n° 2178 du 29/10/2014

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs