La jeune pousse de la semaine : Le concept malin de Pharmanity

Cette semaine, Bref Rhône-Alpes vous présente Pharmanity...

 

 

 

LE PORTEUR.

Samuel Mottin est un jeune pharmacien pressé. Un an en pharmacie, un an et demi en laboratoire et une question : comment les patients arrivent-ils à savoir ce que vendent toutes ces pharmacies ? Encouragé par l’ouverture de la vente en ligne des médicaments, il cofonde le site Pharmanity.com avec Alban Charrière, rencontré sur LinkedIn.

LE PROJET.

Pharmanity se présente comme “la plateforme de web-to-store pour les pharmacies françaises”. C’est d’abord un moteur de recherche pour les patients qui offre les informations des pharmacies du réseau comme les services, les spécialités, la disponibilité et le prix des produits. C’est aussi un moyen pour les professionnels d’être visibles sur Internet sans faire de e-commerce. Le référencement de la partie santé est gratuit et celui des autres produits coûte 40 € par mois. Pharmanity teste depuis un an son concept à Grenoble.

LE DEVELOPPEMENT.

Si Pharmanity réussit son pari d’intégrer la majorité des pharmacies françaises (105 officines partenaires à ce jour), elle permettra enfin aux laboratoires de faire de la publicité géolocalisée. Plus encore, en signant des accords avec les principaux logiciels de gestion de pharmacies, la start-up pourra vendre aux fabricants les données agrégées par zone géographique sur la vente de leurs produits. D’ici 2018, Pharmanity vise les 3 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Vincent Riberolles

Photo : Alban Charrière et Samuel Mottin.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2203 du 28/05/2015

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs