La CNR optimise la performance de ses barrages

Le projet PENELOP2, notamment développé par la CNR, permettra à terme d’optimiser la performance des barrages hydroélectriques.

 

 

 

La Compagnie Nationale du Rhône, Alstom Hydro, le groupe d’ingénierie Artelia et Grenoble INP développent actuellement le projet PENELOP2 au sein du Centre d’Analyse Comportementale des Ouvrages Hydrauliques. Mis en place dans le cadre du pôle de compétitivité Tenerrdis, ce projet simule et étudie le comportement de l’eau dans les turbines du barrage de Vaugris (Isère) grâce à la réalisation d’un modèle réduit. A terme, l’objectif est d’en améliorer les performances hydrauliques afin d’optimiser la production d’énergie. PENELOP2 est financé par l’Etat (886 000 €), le Conseil général du Rhône (313 000 €) et la Métro de Grenoble (271 000 €).

50 barrages et 400 km de digues

Le Centre d’Analyse Comportementale des Ouvrages Hydrauliques est une émanation de la CNR ayant pour objectif la surveillance et l’analyse du Rhône, la maîtrise des risques et le développement de la performance industrielle. Son champ d’action couvre 50 ouvrages hydroélectriques ainsi que 400 kilomètres de digues. Le centre héberge également le projet collaboratif ERINOH (Erosion Interne des Ouvrages Hydrauliques).

Steven Dolbeau

 

  • Compagnie Nationale du Rhône : Pdg : Elisabeth Ayrault (Lyon/Rhône),
  • Alstom Hydro : Levallois-Perret/Hauts-de-Seine,
  • Artelia : Président : Jacques Gaillard (Lyon),
  • Grenoble INP : Administratrice générale : Brigitte Plateau,
  • Centre d’Analyse Comportementale des Ouvrages Hydrauliques : Directeur : Mattia Scotti (Lyon ; 45 personnes),
  • Tenerrdis : Délégué général : Pierre Juliet (Grenoble/Isère).

 

Bref Rhône-Alpes n° 2133 du 02/10/2013

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs