Kalray relancé avec 6,5 millions d'euros

Le concepteur grenoblois de processeurs Kalray, placé en redressement judiciaire l’été dernier, sort de l’ornière sous l’impulsion d’ACE Management.

Le concepteur grenoblois de processeurs Kalray, placé en redressement judiciaire l’été dernier, sort de l’ornière sous l’impulsion d’ACE Management. Actionnaire historique, le fonds a bouclé un tour de table avec CEA Investissement et les lyonnais Eurekap! (directeur associé : Guy Rigaud), Héléa Financière (directeur : Christian Lameloise) et Jacques Dancer, tous déjà actionnaires. Ce groupe d’acteurs a injecté 4 millions d'euros ; 2,5 millions d'euros suivent, apportés par la quasi totalité des actionnaires historiques. Joël Monnier, fondateur-dirigeant, laisse sa place à Eric Baissus, cofondateur de Open Plug, revendu à Alcatel il y a deux ans.

Forts besoins en calculs

Si, après avoir déjà investi plus de 13 millions d'euros dans Kalray, les actionnaires historiques se sont mobilisés une fois encore, c’est qu’ils estiment être prêts du but. La société, employant une soixantaine de personnes à Grenoble, Orsay et sur son implantation américaine, a lancé les tests pour ses microprocesseurs de très haute puissance, réunissant 256 “cœurs” sur un carré de silicium de 4 x 4cm. Destinés aux secteurs à forts besoins en calculs (traitement de l’image, du signal…), ils pourraient permettre à Kalray de passer la barre des 2 millions d'euros de chiffre d'affaires, lequel devrait quadrupler l’an prochain.

Sous trois ou quatre ans, il est même envisagé que Karlay passe la barre des 100 millions d'euros.

Anne Joly

 

Bref Rhône-Alpes n° 2164 du 18/06/2014

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs