Enerstone lance son booster de batteries

La jeune société iséroise prévoit de fabriquer 300 batteries cette année.

La jeune société Enerstone commence à voir le bout du tunnel pour son optimiseur électronique de charge qui “préserve la capacité d’origine des batteries et augmente leur durée de vie d’au moins 30 %”. D’ici 2018, le rétroplanning est écrit à la virgule près. En 2015, Enerstone prévoit la fabrication de 300 batteries protégées par sa plateforme technologique dans trois domaines d’activité : drones, alimentation de secours, petits équipements médicaux.

Valider l’écosystème de fabrication

Dans un an, “les petites séries” permettront de valider le futur écosystème de fabrication et, pour 2017, Enerstone annonce la rentabilité opérationnelle avec un chiffre d'affaires de 740 000 €. En 2018, la start-up devrait mettre sur le marché sa puce silicium dédiée avec comme ambition d’atteindre 5 millions d'euros de chiffre d'affaires. “Nous aurons fait des investissements importants, près de 1 million d'euros, pour y arriver”, souligne Alexandre Chureau.

Levée de fonds sur Wiseed

Une levée de fonds de 300 000 € est en cours sur la plateforme de crowdfunding Wiseed. Par ailleurs, Enerstone travaille à la constitution “d’un partenariat industriel clé” dans l’automobile avec des constructeurs et équipementiers. La société s’efforce de convaincre à la fois ses clients potentiels qu’une “batterie dure plus longtemps qu’annoncé”, et les fabricants que le coût d’acquisition-remplacement “trop important” freine ce marché.

Vincent Riberolles

 

Enerstone

  • Président-directeur technique : Alexandre Chureau,
  • Siège : Saint-Martin-d’Hères.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2201 du 29/04/2015

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs