Delta Drone prend son envol

La start-up iséroise spécialiste des drones civils s’apprête à lancer l’industrialisation de ses petits engins ultra-légers. Afin son entrée en Bourse.

 

 

Ultra léger (moins de 4 kg), avec une intelligence embarquée et doté d’une autonomie de 20 minutes, voici l’un des drones développés et désormais fabriqués par Delta Drone. Deux ans après sa création, la société grenobloise dirigée par Frédéric Serre s’apprête à lancer l’industrialisation des premiers drones civils français.

Deux ans de R&D

Elle s’est consacrée jusqu’à présent à la R&D et aux tests auprès de ses clients-prospects. L’usine s’étend sur 600 m2 au centre Cémoi. Elle abrite la production qui démarre à dix drones par mois pour atteindre une vitesse de croisière de quarante par mois à fin 2013.

4 millions d’euros investis

Cette innovation de rupture cible les marchés de la montagne (secours et cartographie en 3D), l’énergie, les carrières et les granulats (inventaire et gestion des stocks), l’agriculture raisonnée, le sport et les loisirs et, enfin, les inspections et les ouvrages d’art. 4 millions d'euros ont été nécessaires pour le lancement.

Entrée en Bourse

Fabrication, commercialisation, formation (création de sa propre Ecole du Drone Français) : Delta Drone entend maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur. La France avait été la première en Europe, avant même les Etats-Unis, à autoriser le vol des drones civils. Delta Drone prépare son entrée en Bourse et vise 2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013.

Isabelle Ambregna

 

Bref Rhône-Alpes n° 2106 du 06/02/2013

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs