Colispratic va tester sa consigne automatique à Lyon

La start-up a choisi Lyon pour tester son prototype de drive automatique. A terme, elle veut convaincre la grande distribution alimentaire de l’intérêt du concept.

 

 

 

La start-up Colispratic (président : Gérard Crébier ; Eyragues/Bouches-du-Rhône), qui a développé une offre de consignes automatiques en température dirigée sur le modèle du click & collect, passe en phase de commercialisation. C’est à Lyon qu’un prototype du Microdrive© sera testé. Le Microdrive©, d’une capacité minimale simultanée de cent colis et le Semi - Trailer Drive©, d’une capacité minimale de 400 colis, permettent au client final de récupérer sa commande sur des sites périphériques comme les parkings relais, les stations services ou des emplacements communaux. Seul impératif, un accès à l’électricité pour permettre aux consignes de respecter les différents paliers de température : 12°C, 2°C, 22°C et mixtes.

Des négociations en cours

Colispratic, qui va transférer son activité à Lyon, veut convaincre la grande distribution alimentaire de l’intérêt d’un concept complémentaire aux drives. Et pour Richard Compte, président des DCF Rhône-Alpes qui accompagne la start-up dans sa stratégie, les négociations avancent bien : “Cela permet d’étendre le territoire commercial des GSA sans les contraintes administratives”. L’entreprise prépare une levée de fonds de 1 million d'euros afin de sécuriser les deux prochaines années et finalise un accord pour installer l’unité d’assemblage près de Lille.

Vincent Riberolles

 

Bref Rhône-Alpes n° 2188 du 21/01/2015

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs