Capteurs intelligents  : Hikob lève 300 000 euros

Créé en juillet 2011 à Lyon par trois chercheurs de l’Inria-Grenoble, de l’Insa Lyon et de l’ENS Lyon, Hikob vient de lever 300 000 euros auprès du fonds d’amorçage IT Translation, spécialisé dans le soutien aux start-up de l’informatique et de l’électronique, et de la société de valorisation de l’Insa Lyon, Insavalor. L’équipe dirigeante, emmenée par Guillaume Chelius reste majoritaire. Dotée du label Novacité, incubée chez EMLyon, Hikob pourra lancer les premières séries de production et renforcer ses équipes commerciales et de R&D : elle entamera notamment ses premières démarches à l’international lors du second semestre 2012.

De multiples applications

Intégrateur (capteur, logiciel embarqué, système d’exploitation, traitement du signal, architecture radio), Hikob conçoit des systèmes électroniques de mesure à distance, sans fil, basés sur la communication 
par ondes radio.

Les petits appareils qu’elle propose peuvent avoir de multiples applications : détecteurs de fumée en forêt, de véhicules sur une chaussée, mesure de déplacements ou de mouvements de personnes (dalles intelligentes dans un appartement, par ex.), etc. Ils ont le gros avantage d’éviter tout câblage et d’être très économes en énergie, offrant ainsi une très grande autonomie de fonctionnement (dix ans).

La société met aussi en avant la fiabilité matérielle et logicielle de ses produits. Les marchés prioritairement visés : routes et aires de parking (détection et comptage de véhicules) ; suivi et auscultation d’ouvrages d’art (travaux publics) ; industrie.

Chiffre d’affaires prévu en 2012 : 700 000 euros,
Chiffre d’affaires prévu en 2013 : 1 million d’euros.

 

Didier Durand

Bref Rhône-Alpes n° 2071 du 21/03/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs