B&W lance sa Breakbox

Premier projet accompagné par l’incubateur de l’Institut Paul Bocuse, la Breakbox (espace privatif pour les zones publiques de transit) a donné naissance, en janvier 2012, à la société B&W (Lyon), présidée par Steve Wood, l’étudiant à l’origine du projet.

 

 

 

 

La SAS, détenue par Steve Wood, le bureau d’ingénierie Blézat (Lyon) et un fonds d’investissement, s’est entourée de partenaires techniques afin de valider le concept de la Breakbox. Si, au départ, Steve Wood avait imaginé cet espace de repos de 4,7 m2 avec lit-banquette, TV, bureau, musique, etc. pour les zones aéroportuaires, son champ s’est élargi à tous les sites accueillant du public : hôpitaux et cliniques (pour les accompagnants ou le personnel de garde), centres d’affaires, salons, entreprises, etc. L’espace sera tarifé à l’heure. “L’investissement est rentable au bout de deux ans”, argue le jeune créateur.

Perspectives

Le concept validé, B&W est maintenant à la recherche d’emplacements. “Nous visons trois emplacements avec douze modules chacun d’ici fin 2012”, ambitionne Steve Wood qui participera, fin septembre, au salon Inter airport en Chine : “il est prévu de construire 45 aéroports en Chine d’ici 2020”, explique-t-il.

Corinne Delisle

 

Bref Rhône-Alpes n° 2089 du 19/09/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs