BT3 Technologies prépare une première levée de 2,5 millions d'euros

La start-up iséroise a mis au point un procédé chimique permettant de conférer des propriétés hydrophobes aux matériaux cellulosiques comme le papier et le carton. Et prépare son lancement industriel.

 

 

Basé à Meylan, BT3 Technologies (six personnes) a développé un procédé chimique permettant de conférer des propriétés hydrophobes aux matériaux cellulosiques (papiers, cartons…). Pour préparer le lancement de la phase industrielle, elle réunit actuellement des investisseurs privés pour réaliser sa première levée de fonds d’un montant de 2,5 millions d'euros.

Prototype de machine

Cette opération va lui permettre de poursuivre son développement avec, en ligne de mire, des premières mises en production à l’horizon 2016. La technologie de BT3 Technologies séduit de nombreux acteurs de l’emballage. Baptisé chromatogénie, son procédé permettrait par exemple de remplacer les cartons plastifiés utilisés dans l’agroalimentaire par un matériau en cellulose complètement recyclable. L’entreprise dispose déjà d’un prototype de machine conçu en partenariat avec le Centre technique du papier.

Projets à l’étranger

Depuis quelques mois, BT3 Technologies, présidée par Daniel Samain suscite le plus vif intérêt à l’étranger. Elle prévoit de s’installer sur le sol américain au début de l’année prochaine. La levée de fonds prévue lui permettra de doubler ses effectifs sur son site de Meylan, passant à douze salariés avant la fin 2013. Elle a également déposé une demande pour emménager au sein de Nanobio (Grenoble) qui lui permettrait de renforcer ses liens avec le monde de la recherche.

Richard Michel

Photo : ©BT³ Technologies-Olivier Paquet.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2108 du 20/02/2013

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs