Béal lance la première corde flottante

Béal lance la première corde flottante

Après avoir innové avec une corde dont l’âme et la gaine sont liées par un collage, l’entreprise iésroise Béal a conçu la première corde qui ne coule pas !

 

 

 

Après avoir innové avec une corde dont l’âme et la gaine sont liées par un collage, Béal (président : Michel Béal ; Vienne) a conçu la première corde qui ne coule pas. Cette corde a fait l’objet d’un brevet. Elle répond à la demande des exploitants de plates-formes pétrolières suite à un accident mortel en Mer du Nord. L’entreprise iséroise investit 5 % de son chiffre d’affaires annuel en innovation.

Premier fabricant de cordes de montagne

Avec ses cordes pour l’alpinisme et l’escalade et ses cordes pour la spéléo et les travaux de sécurité en hauteur, le groupe Béal réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros dont 65 % à l’international dans cinquante pays. Après trois années de hausse de 5 % en moyenne, son chiffre d’affaires devrait stagner ou baisser légèrement en 2013.

L’entreprise, qui emploie 23 personnes, possède une filiale de production en Géorgie (Etats-Unis) et, depuis cinq ans, une usine à Madagascar où est fabriquée la moitié de ses cordes. 130 personnes du groupe travaillent à Madagascar, 80 à Vienne. Béal reste le premier fabricant mondial de cordes de montagne. Le groupe est propriétaire depuis 1999 de la marque autrichienne Edelweiss, très présente dans les pays germaniques, au Japon et aux Etats-Unis.

Vincent Charbonnier

Photo : ©Béal.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2116 du 24/04/2013

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs