Avalun veut lever 2 millions d'euros pour vendre son LabPad® en Europe

Essaimée du CEA-Leti, Avalun veut lancer dès cette année son laboratoire de poche sur le marché.

Avalun veut lancer dès cette année son laboratoire de poche sur le marché. Baptisé “Labpad®”, l’outil de la start-up installée au CEA de Grenoble permet de réaliser des analyses à partir d’une goutte de sang du patient en utilisant une technologie de micro-optique, plus précise que l’électrochimie habituellement utilisée. Il s’adapte également aux différents tests en modifiant un petit consommable imaginé par la société.

En attente de la certification CE

Les cibles sont les hôpitaux, les médecins, les infirmières voire certains particuliers atteints de maladie chronique comme le diabète. Avalun attend avec impatience la certification CE pour commercialiser son Labpad® en Europe.

Elargir à d’autres tests

Anticipant la bonne nouvelle pour cette année, la société prépare une levée de fonds de 2 millions d'euros. L’opération devrait être bouclée d’ici cet été et lui permettra de financer la production de son laboratoire de poche ainsi que le développement de nouveaux consommables pour s’élargir à d’autres tests.

Des recrutements en cours

Les équipes devraient être renforcées d’ici la fin de l’année, annonce le président Vincent Poher. De neuf personnes actuellement, Avalun pourrait passer à plus de quinze pour, notamment, renforcer ses forces commerciales et marketing qui porteraient le Labpad® sur le marché français et européen, avant les Etats-Unis. La start-up réfléchit à un dossier de certification auprès de la Food & Drug Administration (FDA) pour 2016.

Richard Michel

 

Bref Rhône-Alpes n° 2191 du 11/02/2015

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs