Apix Technology s’installe au BHT

Quatre mois après sa création, l’entreprise grenobloise Apix Technology, première start-up issue de l’Alliance entre le CEA-Leti et l’Université de Caltech (Californie), prend pied au sein du BHT (Bâtiment des hautes technologies) où elle comptera d’ici juin sept salariés. L’effectif global sera de onze collaborateurs dont quatre personnes basées à Pasadena, sa filiale californienne.

 

 

Première levée de fonds en cours

La start-up, qui met au point des analyseurs multigaz miniaturisés (nems), va s’atteler à un tour de table en vue d’une levée de fonds de 1 million d’euros. Objectifs : financer son développement en qualifiant ses prototypes et accélérer sa recherche clients autour de contrats en codéveloppement. Pour lancer l’industrialisation et la commercialisation de ses analyseurs fin 2013, ses fondateurs Jean-Pierre Braun et Philippe Andreucci, passeront à la vitesse supérieure avec un second tour de table de plusieurs millions d’euros.

Applications dans le médical et dans l’énergie

En réussissant à miniaturiser les analyseurs multigaz sur une puce de silicium, Apix introduit une rupture technologique : dix fois plus compact et annoncé dix fois moins coûteux que les solutions actuelles, l’outil sera placé au cœur du process et évitera ainsi de prélever des échantillons. Les applications sont attendues, en priorité, sur deux marchés : l’industrie et le screening médical. C’est en effet grâce à ses nano systèmes que les petites usines de traitement des déchets pourront valoriser leur biogaz. Dans la santé, ces nems permettront de capter, à travers l’haleine du patient, les premiers signaux d’un cancer du poumon, de la prostate ou de certaines maladies.

 

Isabelle Ambregna

Bref Rhône-Alpes n° 2065 du 08/02/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs