Akiolis ouvre une usine de protéines de plumes à Viriat

Akiolis vient de lancer une usine de protéines de plumes dédiées à l’alimentation animale.

 

 

 

Spécialiste des solutions de collecte et de valorisation des coproduits et résidus organiques issus de la chaîne alimentaire, de l’élevage aux industries alimentaires, Akiolis (directeur général : Pol Deturck ; Le Mans) vient de mettre en service, sur son site de Viriat (directeur : Bruno Durand), une nouvelle usine fabriquant des protéines de plumes, exploitée par sa filiale Soleval. Selon Pol Deturck, le procédé de déshydratation employé (une plume contient 70 % d’eau) est “unique en France”. “Il permet d’améliorer la digestibilité des protéines de plumes de façon naturelle sans ajout de produit chimique”.

Filiale de Tesserlendo Group

En cours de certification ISO 22 000 (norme internationale pour les denrées alimentaires), la nouvelle usine dont l’investissement s’est élevé à 5 millions d'euros, peut transformer jusqu’à 25 000 tonnes de plumes/an. Elle est approvisionnée par les abattoirs et ateliers de découpe de la Bresse, qui captent un quart du gisement de plumes français. Le produit fini, sous forme de poudre, entre dans la composition des petfood (alimentation des animaux de compagnie) et la fabrication d’aliments pour les poissons d’élevage. A Viriat, Soleval mise sur un chiffre d'affaires prévisionnel de 3 à 4 millions d'euros. L’usine emploie dix personnes. Akiolis est une filiale du belge Tesserlendo Group, spécialiste mondial de l’alimentation, de l’agriculture, du traitement de l’eau et des résidus. Akiolis réalise un chiffre d'affaires de 240 millions d'euros, emploie 1 200 personnes, exploite quatorze sites industriels et cinquante centres de collecte.

Philippe Cornaton

Photo : ©Corinne Bertrand.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2166 du 02/07/2014

Retrouvez toute l'actualité économique de Rhône-Alpes sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs