Activation accélère à l’international

Laboratoire privé créé par Vivien Henryon et Madeleine Delamare, spécialisé dans la mise au point de conditions réactionnelles innovantes en chimie fine, Activation devrait signer son premier partenariat en Chine d’ici la fin de l’année.

 

 

 

 

Un contact rendu possible par Oséo dans le cadre d’un partenariat avec le Ministère des Sciences et des Technologies chinois. “Nous souhaitons aller vers des pays en fort développement comme la Chine, l’Amérique du Sud, etc. pour exporter nos savoir-faire en chimie et catalyse associés à de nouvelles technologies de procédés intensifiés et continus. Rapidement, il faudra installer des labos là-bas”, ambitionne Vivien Henryon qui travaille depuis un an avec les Etats-Unis pour les secteurs de la cosmétique (sans parabènes) et du pétrole. “Les entreprises font appel à nous pour le développement de nouvelles matières premières, de nouvelles réactions chimiques ou nouvelles technologies, notamment dans le cadre des changements réglementaires”.

Des investissements en perspective

Après avoir investi 500 000 € dans de nouveaux réacteurs continus en 2011 - “soit le tiers de notre chiffre d'affaires” -, Activation (14 personnes ; Villeurbanne/Rhône) va investir plus de 600 000 € sur quatre ans (cofinancé par le Grand Lyon) dans le projet Humevere qui a été labellisé par le pôle de compétitivité Techtera et co-labellisé par les pôles Elastopole et IAR.

D’un budget global de 3,7 millions d'euros, Humevere vise à substituer des huiles végétales aux huiles d’origine fossile dans la formulation de matériaux polymères. Porteur du projet, Activation va démarrer ce projet cet automne avec Hutchinson, Serge Ferrari, Novance, Evea, l’Université Claude Bernard et le CNRS.

Corinne Delisle

Photo : Vivien Henryon.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2088 du 12/09/2012

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs