100ème brevet déposé par l’Insa

L’Insa de Lyon a déposé son 100ème brevet de propriété industrielle en mars pour un amortisseur de vibration permettant de réduire le volume acoustique.

L’école d’ingénieur Insa Lyon vient de déposer son 100ème brevet. Baptisé "Amortisseur de vibrations mécaniques et de chocs, et procédé de fabrication associé", il porte sur une technologie permettant d’isoler diverses structures des bruits extérieurs. Issu des travaux de Jean-Louis Guyader (Laboratoire de Vibrations Acoustiques), ce patch de fluide visco-thermique pourrait avoir des applications dans l’aéronautique, l’aérospatial ou l’automobile. C’est grâce la combinaison du savoir-faire de l’école en matière d’acoustique et de plasturgie qu’a pu émerger cette innovation.

Une politique de propriété industrielle dynamique

L’Insa Lyon mène une politique dynamique de propriété industrielle, notamment depuis la création de sa filiale de valorisation Insavalor en 1988. Cette stratégie s’est considérablement accélérée ces dernières années avec 62 brevets déposées en quatre ans. Les innovations industrielles de l’école représentent pour elle une manne de royalties d’environ 100 000 €/an. Avec 22 brevets provenant de ses laboratoires, l’Institut des Nanotechnologies de Lyon est le plus gros déposant de l’Insa.

Steven Dolbeau

 

Retrouvez toute l'actualité économique du grand Sud-Est sur www.info-economique.com

Poster un commentaire

Les catégories
Mots Clefs